Créons la démocratie !

Ces élections régionales ont démontré une nouvelle fois que la démocratie représentative en France est à bout de souffle. Malgré un regain de participation au second tour pour « faire barrage au Front national », les scores ne sont pas flamboyants. La peste brune a permis un tour de force extraordinaire : faire passer à la trappe ce pour quoi on vote (les programmes politiques) et créer des alliances incongrues avec une gauche écolo-radicale qui a rallié sans problème le gauche libérale du PS. Pendant ce temps, les citoyens qui n’attendent plus rien de leurs élus, fabriquent leur laboratoire démocratique. Lire la suite

Montpellier fait sa fête au climat !

Alors que la tenue de la COP21 (Conférence des parties de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques de 2015) à Paris approche, le dérèglement climatique prend de plus en plus de place dans les débats de société et devient un sujet incontournable. Montpellier n’y fait pas abstraction et deux visions s’y côtoient. D’un côté, la mairie et la métropole gérées par Philippe Saurel, ont vite sauté dans le train gouvernemental de la COP21. Direction la « croissance verte » ! De l’autre, des associations et des collectifs font pression sur les décideurs et sont bien résolus à changer concrètement et localement les choses. Le choc thermique entre les deux camps était inévitable et c’est pendant le week-end du 26 et 27 septembre dernier que s’est matérialisé ce gouffre séparant les paroles des actes. Le samedi se déroulait le festival institutionnel « Refaisons le Climat » tandis que le dimanche était le jour du festival des alternatives citoyennes, Alternatiba, dans le quartier populaire de La Paillade. Deux jours, deux lieux, deux philosophies et surtout un gros questionnement pour les habitants : « Pourquoi deux événements similaires à un jour d’intervalle ? » Lire la suite

Alternatiba Montpellier, aux actes citoyens !

Alternatiba se veut une « dynamique citoyenne de mobilisation sur le changement climatique et de promotion des alternatives concrètes », un vaste programme ! Le mouvement a vu le jour avec la tenue du premier village Alternatiba à Bayonne en 2013, réunissant plus de 12 000 personnes. S’en est suivi un appel à créer « 10, 100, 1000 villages des alternatives en Europe ! ». Ce dernier a trouvé un écho car depuis dix autres villages ont été organisés (Nantes, Bordeaux, etc). Pour se faire connaitre du grand public et faire passer son message, Alternatiba a lancé le Tour Alternatiba. Un parcours de plus de 5000 kilomètres en 187 étapes, traversant 6 pays avec des vélos tandem. Son passage à Montpellier le 19 juin a d’ailleurs été un succès. Le Tour se clôturera à Paris à quelques semaines de la COP21, conférence internationale censée aboutir à « un accord universel et contraignant permettant de lutter efficacement contre le dérèglement climatique ». C’est dans cette optique qu’Alternatiba veut faire monter la pression citoyenne. Le point culminant de la mobilisation sera le village mondial des alternatives de Paris du 5 au 6 décembre. L’événement sera accompagné par pas moins de 60 festivals des alternatives dans toute l’Europe, entre juin et octobre 2015, dont celui de Montpellier qui se tiendra le 27 septembre au Parc Sophie Desmarets dans le quartier de La Paillade.

Lire la suite

A Lunel, un tour de table très solidaire !

Lunel est une ville héraultaise de plus de 25 000 habitants. Située en bordure du Gard, la cité des Pescalunes (pêcheurs de Lune en occitan), a récemment fait parler d’elle. Et pour cause, depuis 2013 une vingtaine de lunellois, dont plusieurs ont trouvé la mort, sont partis rejoindre les forces djihadistes en Syrie. Du Monde au New York Times ce sinistre coup de projecteur n’a pas forcément été bénéfique à la « djihad city ». « On sait dire du mal des gens et on ne sait pas trouver le bien. Peut-être est-on trop esclave des médias » écrivait justement Pas de roses sans épines ! dans un précédent article en citant le résistant et pédagogue Jacques Ladsous. Loin de se voiler la face il s’agit là de montrer un autre Lunel, sans doute moins vendeur mais portant en lui une réponse aux nombreux maux qui rongent la ville. Après le buzz médiatique et derrière les gesticulations politiques, des citoyens sont bien partis pour décrocher la Lune ! Lire la suite

Les intermittents et précaires résistent à la pauvreté organisée !

Toute personne ayant dorénavant affaire à Pôle-Emploi doit s’armer de connaissances approfondies sur les méandres de l’indemnisation chômage. Ainsi, chômeurs, intermittents et autres tâcherons enchaînant les contrats précaires se voient emprunter un parcours du combattant pour toucher des indemnités pourtant légitimes. Face à la nouvelle convention Unedic organisant la pauvreté généralisée, la Coordination des intermittents et précaires (CIP), réunie ce week-end à Bordeaux, a mis en place une commission juridique pour leur venir en aide. En Languedoc-Roussillon, des militant-e-s prennent en charge les dossiers pour mener la bataille de l’accès aux droits. Lire la suite

Eau : quand l’Etat expérimente le socialisme, nos élus n’en veulent même pas !

En Languedoc-Roussillon en général et sur le territoire de la métropole de Montpellier en particulier, les élus ne eau-municipaleveulent pas s’occuper des populations les plus précaires. L’expérimentation de l’Etat sur la tarification sociale de l’eau est un exemple flagrant ! Expérimentation que nos chers élus ont pudiquement préféré ignorer.

Le Languedoc-Roussillon détient pourtant un triste record : celui de l’une des régions « les plus concernées par la pauvreté en France métropolitaine », explique l’Insee s’appuyant sur une étude effectuée en 2011 (Insee Analyses n°5, décembre 2014). Dans notre région, 508 000 personnes vivent en dessous du seuil de pauvreté, 20% de la population est « considérées comme pauvre, contre 14% au niveau national », analyse l’institut. A savoir que le seuil de pauvreté est fixé à 60 % du niveau de vie médian national, soit 977 € par mois pour une personne seule. Lire la suite

2015 : voeux pour une autre militance

Les auteurs de ce blog prennent part à une réflexion collective autour du militantisme politique. Nous avons milité au sein d’un parti et nous nous sommes confrontés, comme beaucoup, à la rigidité de la structure au seul profit de quelques uns et au détriment du fond politique. Nous avons déjà expliquer notre départ de cette organisation ici. Il nous semble important de partager la réflexion ci-dessous pour que vive une « autre militance ». Lire la suite

Une respiration dans le chaos

Cet après-midi, une partie de la brasserie du Dôme de Montpellier se transforme en salle de théâtre. Au fond à gauche, un piano de bois présente ses touches blanches et noires bien alignées. Sur le mur, des Unes de Charlie Hebdo sont accrochées en mémoire au canard qui a perdu de si belles plumes. Les tables sont dressées. Les verres et les couverts reposent sur les napperons roses. La salle se remplit petit à petit. Fabien, le pianiste, commence à jouer. Nourdine Bara, le comédien, entre sur cette scène improvisée. Pendant une heure, le temps agité de ces derniers jours se suspend. Dans ce chaos, nous sommes vingt-cinq personnes à prendre une grande respiration. Lire la suite