Silence, ça pousse !

« – Je ferais bien un blog !

– Pour quoi faire ? Il en existe déjà beaucoup, tu raconterais quoi ?…

– Pour diffuser nos idées ! On mélangerait le social, l’écologie, la 6ème République !, s’est-il enjoué.

– Mouais, a répondu le rabat-joie.

– Et on fera un Twitter et une page Facebook !

– … »

Bourgeon

Finalement, quelques mois plus tard, le blog voit le jour. Nous laissons votre imagination déterminer qui est le rabat-joie et qui est l’enjoué. Une chose est sûre, vous aurez compris que ce blog sera politique ou ne sera pas ! Politique, oui, nous osons le mot au moment où le pays connaît une dépolitisation sans précédent et que la défiance envers les partis politiques est maximale. Politique, pour nous, ça n’est pas politicien ni politicard. Nous parlons-là de politique au sens noble du terme, c’est-à-dire tout cet espace public à reconquérir pour, qu’ensemble, nous vivions la société.

Notre fil idéologique

Notre bord politique ? La gauche ! Enfin une certaine idée de l’esprit de gauche. Cette gauche dont le fil est attaché à la Révolution Française de 1789, se relie aux Lumières, s’entortille dans la pensée de Jaurès et se fond dans la Résistance de 1945. Dans notre période politiquement troublée où les repères s’effacent au point de laisser paraître l’extrême droite comme la solution, nous tenons fermement notre fil idéologique pour sortir de ce labyrinthe obscur.

« Il n’y a pas de roses sans épines » est une expression du XVIIème siècle. C’est une métaphore pour exprimer que rien n’est parfait : la rose est l’une des plus belles fleurs du monde et elle a pourtant des épines qui piquent. Nous reprenons cette expression à notre compte pour offrir un autre bouquet : le parti à la rose a perdu ses épines depuis qu’il a décidé, dans un lent glissement idéologique, de se soumettre à la perfection libérale. Il y a bien longtemps que cette rose-là ne pique plus le système.

Gagner dans les têtes !

Certes, ce blog ne changera pas le monde, il n’en a d’ailleurs pas la vocation. Son objet est de proposer une lecture singulière des évènements en diffusant les idées auxquelles nous sommes attachés. Car la première chose à faire est de gagner dans les têtes ! Nous assistons à une bataille idéologique où le libéralisme a, pour le moment, une longueur d’avance.

Et, pour gagner dans les têtes, il faut déposer partout où c’est possible les germes de la contestation. Il faut amener à réfléchir, ne pas s’offusquer à être contredit, en un mot : faire vivre le débat. La démocratie ne peut pas en faire l’économie. Alors, en véritables jardiniers de la bataille politique, nous plantons cette graine dans le web que nous arroserons précautionneusement de nos arguments. Si notre main gauche est rouge, notre main droite est verte et nous jardinerons jusqu’à la récolte. En attendant : silence, ça pousse !

2 réflexions sur “Silence, ça pousse !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s