Alternatiba Montpellier, aux actes citoyens !

Alternatiba se veut une « dynamique citoyenne de mobilisation sur le changement climatique et de promotion des alternatives concrètes », un vaste programme ! Le mouvement a vu le jour avec la tenue du premier village Alternatiba à Bayonne en 2013, réunissant plus de 12 000 personnes. S’en est suivi un appel à créer « 10, 100, 1000 villages des alternatives en Europe ! ». Ce dernier a trouvé un écho car depuis dix autres villages ont été organisés (Nantes, Bordeaux, etc). Pour se faire connaitre du grand public et faire passer son message, Alternatiba a lancé le Tour Alternatiba. Un parcours de plus de 5000 kilomètres en 187 étapes, traversant 6 pays avec des vélos tandem. Son passage à Montpellier le 19 juin a d’ailleurs été un succès. Le Tour se clôturera à Paris à quelques semaines de la COP21, conférence internationale censée aboutir à « un accord universel et contraignant permettant de lutter efficacement contre le dérèglement climatique ». C’est dans cette optique qu’Alternatiba veut faire monter la pression citoyenne. Le point culminant de la mobilisation sera le village mondial des alternatives de Paris du 5 au 6 décembre. L’événement sera accompagné par pas moins de 60 festivals des alternatives dans toute l’Europe, entre juin et octobre 2015, dont celui de Montpellier qui se tiendra le 27 septembre au Parc Sophie Desmarets dans le quartier de La Paillade.

À Montpellier, Alternatiba se présente sous la forme d’une association afin de faciliter les démarches administratives, notamment lors de la tenue d’événements comme celui-ci. Le collectif local a déjà été rejoint par plus d’une centaine d’associations et organisations qui vont du Festival de Thau à Greenpeace en passant par le Comité de quartier de La Paillade. Comme plus de 120 groupes locaux, Alternatiba Montpellier fonctionne à partir de commissions thématiques, véritables lieux de convergence et dont le fruit du travail est le programme riche et complet du premier village des alternatives à Montpellier. Ce dernier suit une charte qui en dicte les principaux objectifs : « diffuser le message de l’urgence climatique, sensibiliser le grand public et les élus à la nécessité de baisser rapidement et radicalement nos émissions de gaz à effet de serre », « combattre l’effet possible de sidération, le sentiment d’impuissance et donc la démobilisation que peuvent provoquer la gravité et l’importance du défi climatique, en montrant que les solutions existent et qu’elles sont à notre portée », ou encore « appeler à mettre en route sans plus attendre la transition sociale, énergétique et écologique nécessaire pour éviter le dérèglement profond et irréversible des mécanismes du climat ». L’événement est en partie financé par des dons.

Donner du sens à l’économie

Alors que le système économique actuel marche sur la tête et montre chaque jour un peu plus ses limites, Alternatiba Montpellier nous invite à ne plus subir le marché fou et à redevenir maîtres de nos échanges. Et les alternatives ne PlanAlternatibamanquent pas ! La Nef expliquera comment l’épargne de ses clients sert à soutenir des projets d’utilité sociale, écologique ou culturelle tandis qu’Energie Partagée et Enerfip montreront comment financer directement un projet de transition énergétique. La monnaie sera aussi à l’honneur avec La Graine, monnaie locale du bassin économique de Montpellier lancée par l’association ADESL mais également avec Ucoin, une monnaie numérique libre. Il sera question de la gratuité et du don avec la Gratiféria, l’association 7Etincelle et la Convi’box du centre social CAF « L’île aux familles ». Des événements auront lieu autour des revenus de base et l’Accorderie promouvra les échanges de services et de temps entre les personnes pour lutter contre la pauvreté et l’exclusion. Enfin, les initiatives locales d’écovillage Tera, d’habitat participatif ou encore de supermarché collaboratif, seront mises en avant.

« L’épargne locale et les collectivités s’associent pour créer des monnaies locales destinées à l’investissement et aux coopérations dans les territoires. le commerce équitable et les pratiques d’hospitalité ont développé les relations vivantes entre territoires éloignés. »

Le changement passe par l’assiette

L’alimentation représente 15 à 20% du budget annuel d’un ménage français, il est clair que l’agriculture et l’alimentation en particulier sont des leviers très importants en terme thumb_IMG_6457_1024d’environnement, de santé et d’économie. De nombreuses choses peuvent et doivent être changées, aussi bien en terme de production que de consommation, et Alternatiba montre la voie. Un marché paysan se tiendra sur le site du festival et des conférences se tiendront tout au long de la journée avec des spécialistes locaux (Sup Agro, Cirad, INRA) et des paysans. Les luttes locales pour préserver des terres agricoles ou des espaces verts de la bétonisation seront mises en lumière avec les collectif Oxygène et Las Rebes. D’autre part sera mis en place un atelier jardinage ainsi qu’une découverte des jardins partagés de Montpellier. Circuit-court, agriculture biologique, commerce équitable, alternative au gluten, alimentation végétalienne, tout cela sera présenté par diverses associations comme Veg Nature, Équilibre Naturel ou encore Happy Bio Verts.

« Ces espaces sont associés à la ceinture verte autour de la ville : pour favoriser les cultures vivrières de proximités qui évitent aux marchandises de parcourir des milliers de kilomètres de camions, des paysans se sont réinstallés dans les ceintures vertes ; de larges bandes de nature sauvage permettent à la faune de circuler paisiblement. »

De l’énergie pour changer le système, pas le climat !

L’action de l’Homme sur le dérèglement climatique n’est plus à prouver, il est temps de trouver des solutions pour y remédier. Alternatiba Montpellier sensibilise à la biodiversité qui subit de plein fouet le changement climatique. Balades naturalistes dans le Parc Sophie Desmarets, identification des arbres, exposition photos. Voilà de quoi faire de vous des experts en la matière. De leur côté, Tela Botanica, le GNUM et la LPO présenteront la richesse de la biodiversité locale. En ce qui concerne les alternatives il sera possible d’assister à la construction d’un poêle de masse et d’une petite éolienne ainsi que cuisiner avec un four solaire. Des ateliers et des conférences auront lieu avec toutes les organisations concernées (Enercoop, Sortir du Nucléaire, Negawatt).

« Grâce aux coopératives de production d’énergie et à l’épargne solidaire, les énergies renouvelables se sont fortement développées, de manière décentralisée. Les nouveaux emplois liés à la création et à l’entretien des petites unités de méthanisation et de compostage, des éoliennes citoyennes et des unités de géothermie, sont répartis sur tout le territoire. »

Mobilitez-vous !

À l’heure où le contexte écologique, économique et démographique est thumb_IMG_6930_1024incompatible avec le tout voiture individuelle, Alternatiba Montpellier propose des solutions concrètes pour trouver les modes de transport qui vous conviennent. La voiture, loin d’être conspuée, peut aussi être un outil alternatif comme avec l’auto-partage porté par Modulauto ou bien le covoiturage. Rassurez-vous, le tramway, le vélo et la marche à pied ne seront pas en reste, une ville miniature sera même installée pour en vanter les mérites. Pour les cyclistes et les curieux, se tiendra un atelier de réparation de vélo. Il sera également question du grand projet inutile de la seconde gare de Montpellier et du projet avorté de la ligne 5 de tramway.

« La ville est libérée de la voiture : en centre-ville, la surface qui lui était autrefois consacrée est rendue aux piétons, aux terrasses, aux jardins, aux transports doux (vélos, skates, rollers…) et aux transports en commun en site propre (bus, trams), à la nature jardinée ou presque sauvage, grâce à une revégétalisation basée sur la diversité des plantes, des insectes, des arbres fruitiers, de la culture vivrière ; les pionniers du miel urbain ont fait comme leurs abeilles, ils ont essaimé partout. »

Éduquons, informons, innovons !

De nombreuses activités concernant l’éducation seront proposées. thumb_IMG_6455_1024D’abord avec les alternatives éducatives : non-violence, la question des temps d’activités périscolaires (TAP), les pédagogies, mais également avec l’éducation aux alternatives  au sujet de la COP21, nos vies en 2050 ou encore le changement climatique. Dans le même temps les alternatives numériques comme les logiciels libres ou encore les Fab Lab seront présentés. Le village Alternatiba sera animé avec de la musique et doté d’un espace Média Citoyen avec le journal Le Poing, l’Eko des Garrigues ou encore Kaina TV.

« Les nouvelles interactions entre alternatives , le temps, l’espace et les ressources financières libérés permettent le développement de la culture, des médias indépendants, de l’éducation, de la solidarité. Les pratiques culturelles de tous type ont pris tellement de place que la surconsommation a décliné. Les médias indépendants fourmillent et grâce à eux les conversations sont alimentées dans les cafés. »

De la COP21 au CAC40 où sont les citoyens ?

Le but premier d’Alternatiba est de faire monter la mobilisation citoyenne alors que va se réunir la COP21, la 21e Conférence des parties de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques de 2015, du 30 novembre au 11 décembre à Paris. D’ors et déjà on peut dire que cette mobilisation150602-veolia sera la bienvenue. Ce ne serait effectivement pas le premier sommet de la sorte à s’avérer inutile. Il faut dire que tout est fait pour qu’il n’en ressorte rien ou pas grand chose. Ainsi, la liste des sponsors de l’événement choisis par notre gouvernement a récemment fait bondir les associations de défense de l’environnement. On y trouve entre autres Renault Nissan, Suez Environnement, Air France, LVMH ou encore JCDecaux. Pas sûr que le changement si nécessaire viennent des multinationales polluantes ! Pourtant à Montpellier la traditionnelle fête de la biodiversité est devenue pour sa septième édition, labellisée COP21. Elle sera portée par l’association France Nature Environnement (FNE) qui ne sera pas dépaysée par un tel partenariat, car elle a elle-même des accointances avec une société bien connue des montpelliérains : Veolia ! Cette manifestation est d’ailleurs parrainée par le biologiste marin Laurent Ballesta. Il y a peu de chance que les 50 000 m3 d’eau non traitée rejetée cet été au large de Palavas-les-Flots par la station Maera gérée par Veolia arrive donc dans le débat. On a fait mieux comme preuve d’écologie concrète, c’est le biologiste marin qui a dû s’amuser !

Cop21Montpellier

Il n’en reste pas moins que cette fête labellisée COP21 se déroule un jour avant Alternatiba Montpellier. Ceci peut expliquer le fait que la mairie n’aide pas l’événement d’un point de vue logistique sauf à mettre à disposition le Parc Sophie Desmarets. C’est toujours mieux qu’à Marseille où le maire Jean-Claude Gaudin (Les Républicains) a tout bonnement refusé l’événement dans sa ville. Mais c’est moins bien qu’à Nantes où la métropole a pleinement joué son rôle de soutien aux alternatives citoyennes. Ici, pas un seul mot dans le bulletin municipal, pas même en page quartier. Du coté de la refaisons-le-climat--montpelliermétropole on affiche un maigre soutien et quelques mots, passants toujours après la fête de la biodiversité qui à l’honneur de tous les panneaux d’affichage. Philippe Saurel, ce candidat « citoyen » et « écologiste » aurait-il peur d’une véritable mobilisation citoyenne ? Il donne le strict nécessaire pour ne pas être pris à défaut et favorise l’événement municipal bien cadré par ses soins où se rendra en guest-star le Ministre de l’Agriculture, Stéphane Le Foll. Élections régionales obligent, il faut être au devant de la scène. Alternatiba peut au moins compter sur le Conseil départemental et sur quelques villes comme Murviel-lès-Montpellier ou Vailhauques pour grappiller quelques tables et chaises. D’autant plus qu’Alternatiba Montpellier sera de toutes les convoitises en ce temps de campagne régionale. Carole Delga (PS) a déjà annoncé son passage et l’absence du chef de file d’EELV, Gérard Onesta serait plus qu’étonnant. Avec la fête de la biodiversité étrangement renommé « festival », Saurel est certain d’être au cœur de l’attention. Espérons que les différent-es candidat-es en garderont plus que des photos de campagne !

« Aucun niveau d’action ne peut à lui seul surmonter la crise climatique. Il faut donc que le mouvement de grande ampleur qui se dessine en faveur des alternatives citoyennes pour faire face à la crise climatique connecte les porteurs de solutions, pèse et se fasse entendre. Il s’agit autant de mettre en route par nous-même et sans plus attendre la transition sociale et écologique, devenue indispensable, que d’interpeller les dirigeants sur les conséquences dramatiques de l’absence d’accord international ambitieux, contraignant et juste sur le climat, après plus de vingt années de tergiversation. »

Citations extraites d’Alternativez-vous ! , Alternatiba et le collectif pour une transition citoyenne, éditions Les Liens qui Libèrent

2 réflexions sur “Alternatiba Montpellier, aux actes citoyens !

    • Bonsoir,

      Rien n’est sous-entendu (http://www.fne.asso.fr/fr/federation/partenaires/veolia-environnement.html) mais le lien entre Montpellier et l’omniprésence de Veolia était inévitable. Plus généralement cela fait écho aux partenariats avec de grandes firmes polluantes comme c’est le cas avec la COP21. Il s’agit là de redonner une bonne image aux géants du CAC plus que de changer réellement les choses. Cela semble aller dans le sens inverse d’Alternatiba qui pousse chacun d’entre nous à agir concrètement face au dérèglement climatique tout en maintenant la pression avec les acteurs politiques et économiques, et pression n’est pas partenariat.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s